Archives pour la catégorie La page de L

1 novembre …

Au royaume des illusions j’ aimerais partir . Là où rien ne pourrait plus m’ atteindre . A cette heure meme les faux semblants m’ iraient mieux que cette putain de réalité contre laquelle on ne peut rien faire … 

Un lit vide et froid , un reveil que je sais déja sans espoir , des jours qui vont se suivrent et se ressembler encore et toujours . Vide de tout , une vie de solitude que c est réjouissant au possible . Une éternité pour voir ce que je ne pourrais jamais avoir . Peuplée d’ombres du passé pour me rappeler chaque jour tout ce que je ne suis pas et ne serait jamais … 

Plus l’ envie de combattre , plus l’ envie de lutter …Plus l’ envie d’exister non plus .Juste l’envie de ne plus être … Comediens de ce théatre que j’ aimerais voir partir en fumée . Ma vie se résume à cette unique phrase  » je ne suis que l’ ombre dans la lumiere , je la vois je l approche mais jamais je ne pourrais la toucher  » . 

1179389025angekipleure1.jpg

L.

Vice et Versa

angelou1.jpg

Ange ou démon , ombre et lumiére se croisent parfois . Il est des heures où deux regards s enchainent , se comprennent , se perdent  , et reprennent leurs droits . Un jeux dangereux où je décide d’ errer parfois , ont se cherchent , ont s’ approchent , ont se frolent , ont frissonnent , laissant la chaleur guidée nos pas . Aucunne régle si ce n’ ai le plaisir que j’ aime ces moments là … Où  juste l’ âme s’ évapore , où juste mes yeux parlent pour moi , un souffle doux , un abandon de toi à moi .

Envie et désir , délice d’ un ailleur qui nous appelle trop de fois , les êtres s ‘ apprecient , les ames et les corps s’ embrasent , juste pour un instant , loin de tout , loin du temps … Un ailleur troublant où j’ aime sombrer , laissant le vent tout effacer l instant d’ aprés … Ne rien attendre , ne rien esperer , juste vivre ces moments là , reciproquement troublés par ce jeu là .

L.

Une pensée …

 Un moment de douceur , une minute d’ eternité lorsque les pensées se rencontrent , se touchent , mais sans pouvoir s’ approcher … Dans mes errances je suis tombée sur cette chanson , et instinctivement elle m’ a fait penser à une personne pour qui j’ ai la plus grande affection . Parfois on souhaite trouver des mots pour exprimer des choses , il me semble que je ne pourrais pas les exprimer mieux que ca …. Alors pour une fois je les emprunte à d’ autre …

L.

Image de prévisualisation YouTube

Traduction des paroles :  

Je voulais que tu saches que j’adore la façon dont tu ris
Je veux te serrer fort et t’enlever ta souffrance
Je garde ta photo et je sais qu’elle m’est utile
Je veux te serrer fort et te prendre ta souffrance
Parce que je suis brisé(e) quand je suis seul(e).
Et je ne me sens pas bien quand tu es loin de moi.

Tu es partie. Tu ne me sens plus ici.

Le pire est passé maintenant
Et nous pouvons respirer de nouveau
Je veux te serrer fort et envoyer ta douleur très loin

Il y a encore tant à apprendre
Et il ne reste personne à combattre

Je veux te serrer fort et t’enlever ta douleur

Parce que je suis brisé(e) quand je suis seul(e)
Et je ne me sens pas assez fort(e)
Parce que je suis brisé(e) quand je suis seul(e)
Et je ne me sens pas bien quand tu es parti(e)
Parce que je suis brisé(e) quand je suis seul(e)
Et je ne me sens pas bien quand tu es éloigné(e)

Tu es partie.Tu ne me sens plus ici.

Reflections .

5vg3qgmj.jpg

Il est des heures où les souvenirs se rappels à nous , des choses qu’ ont as jamais oublié , mais qu’ ont avaient mis de coté , mais qui inlassablement reviennent nous hanter . Pour nous rappeler que le passé fera toujours partie de notre présent .

Cela m’ arrive souvent, le plus souvent quand tout va bien, le bonheur tiens à tellement peu de choses quand y pense . Il suffirait de fermer la porte à ses doutes , de ne pas céder à cette tentation , de couper ces ponts qui nous raccroche au passé . Et pourtant on ne le fait pas, préférant ces torpitudes, ces questionnements .

 Aprés tout nous ne sommes que des humains… Il nous faut toujours reflechir, toujours douter, pourtant j’ entend ses autres qui semblent chuchotter un jour tu seras …

L.

Nouveau départ .

Une sensation de bien être , et que rien n’ ai plus capable de m’atteindre comme protégée de tout , je commence cette année sous les couleurs noir et feux . C’ est insaisissable , au moment ou rien ne semble évident , apparait de l’ombre ce que je recherchais depuis si longtemps . Un absolu , qui fait de mes secondes des heures et de mes heures des secondes , juste l’ envie de me laisser porter sans me poser la moindre question … Un souffle léger qui me donne l’ envie de n’ être que moi même .

Une nouvelle année qui commence sous le signe du renouveau , un nouveau départ comme pour éffacer toutes les blessures d’ hier . Aurais je trouvé mon équilibre le futur nous le dira .  

L.

o0qpifzm.jpg

Loin de tout

untitled.bmpUn moment de lucidité déroutante, le paradoxe s’exprime à nouveau, au moment où mes heures se font de plus en plus sombres, l implacable vérité vient  m’aveugler de sa lumière.

Je ne suis rien pour les autres , c’ est étrange et à la fois libérateur , dans ces moment où je donne tant de moi à aider , conseiller , être tout simplement à l’ écoute , je donne tant mais reçoit en vérité si peu … Tous ces mots que  j’ entend , je suis géniale  mais pourtant personne n ai capable de m’ aimer pour ce que je suis , amusant comme parfois poser les maux peut sembler libérateur …

Un moment où tout simplement l’ envie de ne penser qu’ a moi prend le dessus sur tout … Et oui être égoïste , couper avec tout ce qui n ai que futilité , faux semblant et où en fin de compte je suis si seule … Suis-je naïve , oui je peux l’ être en effet , j ai cette naïveté de croire que tout donner aux autres finira forcement par payer … Cette naïveté de penser qu’ en acceptant l’ autre tel  qu’ il ai un jour quelqu’ un m’ acceptera telle que je suis pour ce que je suis et simplement sera  voir qui je suis … Mieux que de le voir il sera surtout l’apprécier …  

Au point où j’en arrive à vrai dire ce n ai même  plus tant être naïve c est simplement vivre en pleine utopie… Ne pas avoir assez les pieds sur terre sans doute… Je vois tous les appels, personne ne voit les miens, j’entends toutes les douleurs tout le monde reste sourd aux miennes, j apaise les peines, les miennes restent sans réponse … Suis-je si forte aux yeux des autres que personne ne semble se demander si simplement je suis capable d encaisser tout ca …

Et bien comble de l’ ironie , c’ est à moi de répondre à tout et seule , point d’ aile protectrice pour moi , personne qui ne soit capable de me protéger , ou tout simplement de m emmener loin de tout … C est donc seule que je vais prendre ce chemin … L’ ange disparait , et pars loin de tout … Pour une heure , un jour  , une semaine , un mois , un an … M et e merci à vous deux !

L.

Rien

mr8dm4u5.jpg 

Aux travers des mots des autres, je lis ce que je ne suis pas … Une certaine perfection, une femme bien, un ange, quelqu’un de grande valeur. Je deviens entité, un courant alternatif qui séduit et inspire  qu’on admire mais que personne ne comprend.

Etre un exemple pour se sentir seule à chaque instant. Etre la guide, un passage pour aider l’autre, un instant de vie … Mais qu’on ne garde pas … A croire qu’être bien comme ils disent, ne sert qu’a servir l’autre …. Je ne suis rien …

L’envie de ne plus être bien, d’exister autrement prend alors le dessus sur tout … Un moment de doute où je me sens totalement incomprise, ou rien ne peut apaiser cette sensation de vide … Juste l’envie de disparaitre, de m’effacer. Je ne fais que le bonheur des autres mais moi dans tout ca … Qui donc sera un jour  s’en soucier …

L.

Mélancolie

mh64vn.gif

Mélancolie, humeur maussade, la douceur du noir m’enveloppe doucement … Une larme coule lentement, comme pour me rappeler à un ailleurs insaisissable. Il est des heures ou le passé ne peut se conjuguer au présent, et encore moins au futur, et pourtant on se pose toujours la même question « qu’aurais-je du faire pour qu’il en soit autrement… »

Alors je reprends les pierres et reconstruis le mur encore une fois, je prends soin de le reconstruire encore plus solide … Peut être un jour deviendra t’il vraiment infranchissable …

Je regarde par la fenêtre cet arbre pour qui nous ne sommes rien, un moment d’éternité, gravé en son écorce, lui qui tiens à l’épreuve du temps, et qui passe de vie en vie sans plier … Il me rappel une phrase « un jour il faut peut être arrêter de se laisser glisser ». Une phrase qui me parle mais dont je ne comprends pas encore le sens …

Il est des heures ou murée dans le silence , je ferme la porte et perd la clef … Des heures ou rien ne semble pouvoir apaiser ce que je suis , ou ce que je ne suis pas … Un moment de doute extrême , quel chemin vais-je devoir prendre pour que les maux s arrêtent , pour que la vie reprenne ses droits sur la souffrance , pour qu’ enfin le noir se lève et laisse enfin le jour percer .

L.

L’amour est aveugle

056eros.jpg

Il est des portes qu’ on entrouvre un peu par hasard , on s y aventure sans trop savoir pourquoi , et puis derrière cette porte on trouve ce que l on attendait pas ou plus … Alors on se protège , on gère , on prend du recule … On se met à écouter ses autres qui ne sont pourtant rien , ni personne , on cherche la faille , et on finit par la trouver . Une manière de refermer la porte avant qu’il ne soit trop tard …

Mais suffit il de refermer la porte, faut il encore jeter la clef … Pour ne jamais reouvrir la porte. Et pourtant, cette clef on la range dans un coin de placard, pas a portée, mais pas trop loin non plus. Juste assez loin pour se rassurer, et assez prêt pour savoir qu’elle est là et qu’ a n importe quel moment  cette porte peut se reouvrir ….

L’amour est aveugle et se joue de bien des clefs et de bien des portes …  Il suffirait juste de le laisser vivre … Et pourtant les peurs et les doutes prennent sans cesse le relais, pourtant cette réalité est bien pesante, trop présente …

Une étincelle, un feu naissant, un embrasement, puis l incendie … Etre l’eau ou la Flamme  tel est toujours le choix à faire …

L.

Eloignement

Je cherche sans me trouver, cet autre  où ombre et lumière se mêlent dans un Absolu que je sais être mien.

J’appel ces silences, je tais ces mots, j approche il s éloigne, je pars il me retient. Dans ces vas et viens nous nous perdons un peu plus chaque fois , je m égare au matin , et la nuit ne suffit plus a m’ apaiser … Ces mots m exaspère autant qu’ ils me transportent , sans issue est le chemin …

Liée je brise ce qui me retiens , je m éloigne et m évapore , le vague à l’ âme est trop fort .

L.

ange2wv0.jpg


12

Auteur:

ldelange

Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
octobre 2019
L Ma Me J V S D
« nov    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Commentaires récents


Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
blog gay |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS
| unpas2plus